J'ai emprunté un chouette livre à la bibliothèque : la cuisine crétoise chez Edisud.
On y parle notamment des scores impressionants de longévité des pépés crétois.
Leur secret en très gros : très peu de viande (genre aux anniversaires, j'espère qu'ils ont des grandes familles), beaucoup de légumes, des légumes secs, de l'huile d'olive en grande quantité, des herbes fraîches, beaucoup de pain, et tous les jours un p'tit coup de rouge à boire avec ses potes centenaires, eux aussi.
Ils lient souvent leurs plats avec un oeuf, ajouté à la fin, ça doit donner une source de protéine et des bons zoméga-trucs.

Mon problème, j'aime la viande, mon plus gros problème, le Bonhomme est hystérique avec la viande.
Bon, on va pas se mettre à la pure cure crétoise dès ce soir..
Mais par contre, des féculents, des légumes, de l'huile d'olive, des herbes, du vin on rentre sans problème dans les critères crétois..
Je rajoute du cochon en petite quantité, un peu à la façon patch anti-tabac, on n'arrête pas brutalement, la rechute pourrait s'avérer terrible !

Pour 4 curistes :

  • 400g de riz Scotti superfino,
  • 1 oignon,
  • 150g de petits pois courageusement écossés ou congelés,
  • 2 petites carottes,
  • du parmesan à râper,
  • de l'huile d'olive (crétoise, le top),
  • 1 CàS de crème fraîche,
  • du basilic frais,
  • du bouillon reconstitué avec un cube magique,
  • 100g de speck de jambon,
  • S&P.

Nous allons appliquer les grands principes du risotto !R0015069

Mais tout d'abord occupons-nous des gumes:
Couper les carottes en petits dés, puis les faire revenir dans de l'huile d'olive, pendant une dizaine de mn à feu très doux.
Ensuite on ajoute les petits pois. On touille gentiment et on ajoute un verre de bouillon et on laisse mijoter pendant une dizaine de mn, jusqu'à évaporation.

Pour le risotto:
On faire suer l'oignon émincé dans de l'huile d'olive, on en met assez (genre 3CàS) car ensuite on va faire translucider le riz dans cette même huile.
On déglace avec un verre de vin blanc.
Puis on va mouiller le riz à hauteur avec le bouillon magique (on choisit son parfum, moi j'ai pris volaille, et dégraissé je vous prie).
Une fois que le riz a bu, on re-mouille, etc, il va boire à peu près 3/4 de litre.
Attention, il ne faut pas touiller.
Au bout de 18mn, grosso-merdo, le riz est cuit.
On ajoute le mélange carottes-petits pois, puis le S&P et une CàS de crème fraîche.
On lie tout ça doucement, on ne brusque jamais un risotto !
Avant de servir, on ajoute des copeaux de parmesan ainsi que les tranches de speck, et on saupoudre de basilic ciselé.

R0015102
Après, si on veut pour faire plus simple, on peut aussi aller se faire cuire un oeuf avec un bête-riz-Oncle-Benz-collant-arrosé-à-la DHEA®..

Je sens qu'on va faire de vieux os !