PA040016

Plus je lis Das Sreedharan, plus je m'élève. Non seulement presque tout est faisable sans être obligé d'aller chercher les ingrédients directement en Inde, mais en plus tout est bon. Seul minuscule bémol, comme souvent dans la cuisine indienne, les recettes demandent des heures de préparation (sans compter le temps de méditation). Pas tellement moyen de se faire un curry sur le pouce, pensais-je... Or SI ! Das, qui voit tout, sait tout et a vraisemblablement plusieurs bras, me réservait une surprise page 110. Je suis définitivement tombée dans la crise mystique. Das est le Brahmâ de la cuisine. Je vogue dans les brumes de Nag Champa, je nage dans le ghee, hmmmmm... Attends-moi, Das, fais-moi sniffer de ton garam masala...

Pour deux syndromes de Stendhal: 100 g d'échalottes, 1 petite càc de curry, 300 g de filets de poisson blanc, ici colin, au mieux limande. La recette original utilise de la coco fraîche rapée + eau, j'ai fait avec 10 cl de lait de coco, 1 càc de coriandre moulue, 1/2 càc de piment en poudre, 1/2 cac de curcuma.

Mélangez le lait de coco, la coriandre, le piment et le curcuma. Dans l'idéal, laissez infuser au moins un quart d'heure.PA0800841


Coupez le poisson en morceaux. Faîtes dorer les échalottes au wok quelques minutes. Versez le lait de coco épicé, ajoutez 5 cl d'eau. Laissez épaissir 5 minutes environ. Ajoutez le poisson et faîtes le cuire 4 à 5 minutes en le surveillant attentivement. C'est prêt ! Vous ne pouvez pas le croire tellement c'est rapide.

Au goût -ne riez pas- on dirait une sorte de beurre blanc hindou.
Humez, vous sentez vos chakras s'ouvrir.