Hey hey hey les amis !

Ma chère coloc de blog m'a convié à un cours de cuisine où il était question d'espumas, et de chantilly.. je ne vous dit que ça..

Le cours se déroulait dans un quartier chic parisien, les ingrédients mettaient l'eau à la bouche, et une fois de retour, les idées étaient là mais le matériel lui, manquait cruellement à ma panoplie.

Et puis mon anniversaire arriva, et j'eus la lumineuse idée de demander à mon paternel non pas un extracteur de jus de fruits comme il l'avait bizarrement gentiment prévu (encombrant comme une couscoussière, vous voyez ?) en nettement moins glamour et utile que le dit objet, j'ai nommé LE SIPHON A CHANTILLY.
Ouf, il rectifia sa commande au dernier moment. Me voici donc l'heureuse propriétaire d'un siphon !

Et puis ensuite il fallait le temps, très incompatible avec les nuits gâchées par un bébé qui fait ses dents. Bin oui quoi, quand on a la tête dans le potage on se soucie peu d'inviter des amis à diner, on ne rêve que d'une chose : ne pas veiller et aller se coucher TÔT !
Deux incisives, et quelques bouteilles de crème liquide (périmées à force d'attendre LA soirée d'inauguration du siphon) plus tard, j'ai enfin eu l'occasion de cobayer le siphon sur quelques amis !

Je ne me suis pas mouillée car il me fallait apprivoiser cet étrange objet.

Je me suis lancée dans la confection d'un crumble d'automne tout simple que j'ai accompagné de cette chantilly porteuse de grands espoirs !

Allez zou on s'y jette.

Pour 6 cobayes :

  • 1 crumble peu sucré (pommes et figues un bâton de cannelle).
  • 50 cl de crème liquide entière (très important il faut que la crème soit ENTIERE, gardez vos crèmes allégées pour une autre recette).
  • 2 petits pots de crème de marron,
  • 2 cuillerées à soupe de sirop d'érable.

On fabrique le crumble : compotage des fruits, miettage de la pâte : 100g de farine + 80g de beurre + 1 CàS de sucre. On frictionne tout ça, on recouvre la compote, on enfourne pour que ça croustille et dore un peu.

Dans une casserole on fait chauffer la crème à peine à ébullition, on ajoute la crème de marron et le sirop d'érable. On goûte, normalement c'est bien sucré.
On transvase le fluide appareil dans le siphon. On attend que ça refroidisse un peu. On met la cartouche on secoue, et hop au frigo jusqu'au dessert.

Et là on les bluff : on sort les crumbles du four. On dispose à côté des crumbles des petites tasses à café (et là ils se disent :" Y sont pressés qu'on parte ou quoi ??".
Et on se pointe-toute fière- avec l'étrange appareil..
Stupeur et tremblements chez les hôtes.
Et là (en fait on s'est entraîné en cuisine auparavant, personnellement je me suis repeinte à la chantilly au premier jet..) on remplit les tasses à café.
Cris de joie, applaudissements voire évanouissements devraient s'ensuivre de la part de vos convives, pour laisser place à des grands slurps et à un silence qui en dit long.

Un cobaye suggéra :" et si on se faisait des irish coffee ??", quelle excellente idée. Mais pour l'heure nous testâmes le café à la chantilly crème de marron et ce fut encore un délice.

chanti