Cher(e)s ami(e)s gloutons, je vous souhaite à tousses une excellente année 2007, qu'elle soit mille fois mieux que 2006. Pleine de chocolat, pleine de silicone, pleine de goûtes-y et reviens-y, et surtout sans trop de cholestérol !

Depuis quelques temps vous aurez sans doute constaté comme une désertification de la Cuisine Verte.
Un blizzard a emporté mes livres de recettes, un tremblement de terre à engloutit mes casseroles, une inondation à fait fondre tout mon sucre (mais pas mon gras des hanches..), bon, vous n'y croyez pas, je le vois bien.

Un sortilège sans doute, ça m'a pris comme ça un matin au réveil.
Pu rien ne pouvait sortir de mes fourneaux.
L'idée de me mettre devant un poulet à enfourner me tournait la tête ! Eplucher des carottes était devenu un supplice. La vue du blog me donnait la nausée..

Oui mesdames, mesdames (et ces quelques messieurs), je fus atteinte d'un mal étrange, l'Anti-Cuisine !

Le pire, c'est que j'ai eu envie de me nourrir exclusivement de cochonneries Outre-Atlantiquesques, ah ça y allait les menus Best-of Huile supersaturée, les sorbets au beurre, et les pains-pâtes-riz-patates-kloug..

Vous pensez, "Elle nous fait une crise d'adolescence culinaire, ça lui passera". Pas loin.

Depuis, j'ai identifié le coupable.
Et c'est avec une joie non dissimulée que je vous annonce que ces envies de Mac-Dégueu disparaissent peu à peu, au profit de beaux fruits avec une obsession toute particulière sur les mangues et litchis-sur-branche à 2000 dollars (vitamines), élégants poissons (Oméga-choses), dodus boudins (riches en Fer), super-levure dans la salade (vitamine B9), et autres faisselles (Calcium) à l'huile d'olive et sel & poivre à toute heure du jour et de la nuit.
Ah oui j'oubliais, le pruneau (fiiiiiiibres) est devenu mon meilleur ami intestinal..

Revers de la médaille, j'ai du dire adieu, pour un temps, aux steacks super-saignants (booouuh, trop dur) et aux bons fromages au lait cru (arrrghhh, torture) pleins de bonnes bactéries..

Concernant la flemme, je suis toujours cette adolescente qui ne range pas sa cuisine et qui larve sur le canap', mais il paraît que ça va s'atténuer d'ici quelques temps.

Je remercie sein-serrement mon Bonhomme sans qui tout cela n'aurait pas été possible (depuis bientôt 3 mois).
Et je tenais à lui dire publiquement qu'il cuit les steacks surgelés à merveille, si si, c'est même pas une blague.

Dans un effort ultime, j'ai pourtant réalisé une joyeuseté pour le thé.
Aucunement (quoiqu'un peu, sur les quantités de sucre pour le glaçage..)adapté du livre de Scally.

Easy à faire, bref une super recette pour feignasse comme moi !

Un bon petit cakosse au citron. Spongious à souhait, une merveille à tremper dans son tea.

Pour un lemon-cake à partager, ou pas :

  • 100g de beurre fondu,
  • 150g de sucre en poudre,
  • 175g de farine,
  • 6g de levure chimique,
  • 2 oeufs,
  • le zeste d'un citron,
  • 4 CàS de lait,
  • Glaçage : 50g (au lieu de 100g, c'est largement assez je vous assure) de sucre en poudre + le jus d'un citron.

Dans un saladier, mélangez au batteur : la farine + le sucre + la levure + le zeste + les oeufs + le beurre + le lait.

Beurrez un moule et y verser la préparation (super facile n'est-ce pas ?).

Cuire au four (intelligent) pendant 30mn à th.6.

Préparez le glaçage en mélangeant le sucre + le jus de citron.

Piquez le cake avec une fourchette et versez le glaçage sur le cake pour qu'il s'imbibe.

spounge


















Démoulez le cake refroidi et commencez à le manger avant que votre Bonhomme ne se réveille (de toute façon il n'est pas très cake..).

A bientôt, si la Force est avec moi !